Les différentes possibilités d’installation de la clôture HorseGuard

Pour protéger d’une clôture existante ou dangereuse et/ou hasardeuse.

Pour protéger d'une clôture dangereuseFils torsadés ou lisses, du grillage à mouton ou bien des cordelettes, bref avec une clôture dangereuse pour votre cheval (ou bien une clôture que vous voulez protéger de votre cheval) et vous ne pouvez pas enlever, alors doublez-la avec du ruban de 4 cm bien électrifié!

Les rangées de clôture de moins de 4 cm d’épaisseur ne sont pas une barrière visuelle. Comme elles sont une barrière physique, elles sont aussi beaucoup de possibilités d’être tout à fait dangereuses pour le cheval.

Les différentes clôtures dangereuses.

LES BARBELÉS

danger : barbelés.
7 chevaux sur 10 sont méchamment guettés par cette terrible clôture, surtout ceux dont les propriétaires inconscients récupèrent un lopin de terre clôturé en barbelés et qui y placent leurs chevaux sans réfléchir.

Plissez les yeux (comme si vous aviez une mauvaise vue) vous ne verrez alors que les 2 rubans et non ces 4 terribles rangs de barbelés.

Le barbelé, non seulement crève les yeux et déchire la peau de vos chevaux, mais coupe également les tendons, provoque des infections graves, il est un grand pourvoyeur de chevaux de boucheries chevalines. Combien de poulains n’ont jamais pu s’exprimer à cause des barbelés ?

 

les fils torsadés peuvent blesser un cheval gravement.LES FILS TORSADÉS OU LISSES ET LE CÂBLE À VÉLO ÉLECTRIFIÉ

Ce sont de grands « coupeurs de tendons ». Ils ont l’avantage d’être infranchissables, mais sont quasiment invisibles, il faut donc les signaler visuellement aux chevaux en les doublant d’un ruban.

LA FICELLE ORANGE

En situation de jeu ou de bousculade le cheval ne la voit pas bien. Le danger est plus loin : la route, les barbelés du voisin, le ravin, etc…
Le peu de métal qu’elle comporte fait qu’assez rapidement, elle chatouille plus qu’elle ne punit.

 

terribles barbelés.LE GRILLAGE EN MAILLES CARRÉES

Le haut du grillage sert de barre d’appui pour aller manger les fleurs du voisin (c’est pourquoi certains y ajoutent un rang de barbelé !),  et il finit par s’affaisser sous le poids du cheval qui tente alors de passer par-dessus et se prend les pieds dedans.

 

cordeletteLA CORDELETTE ÉLECTRIFIÉE

Lorsqu’elle est apparue pour la première fois en Suède, nous avions trouvé qu’elle était dangereuse : trop résistante (2 tonnes ou plus à la rupture) et trop étroite (8 à 12 mm).

Autrement dit, on revient en arrière avec des clôtures solides comme des fils de fer et de nouveau moins visibles que le ruban (la corde est moins large que le petit ruban La Sanglière, qui n’est même pas assez large pour les chevaux).

 LES HAIES VIVES

Lorsqu’elles sont bien denses, bien piquantes et bien taillées, elles sont une solution intéressante, mais gare aux trous. Ne les comblez pas avec des fils, car les chevaux peuvent s’y engouffrer au galop croyant que c’est un passage ! Comblez-les avec 2 ou 3 rangs de ruban large, même non électrifié.

lices en cimentLES LICES EN CIMENT

Elles sont souvent trop basses et les chevaux les connaissent trop bien pour aller se frotter dessus. Leurs arêtes sont vives et lors des jeux et galopades, un cheval peut glisser. N’arrivant pas à s’arrêter, il engage alors ses deux antérieurs sous la lice du bas. Les ruades sont tout aussi dramatiques.

Le problème se résout facilement en les protégeant par un ruban.

Un ruban blanc au milieu des 2 lices grâce à un isolateur normal 8V . il empêche les chevaux de se gratter et de démolir ces clôtures, ou encore de passer la tête impunément au milieu pour brouter dehors ou se gratter la crinière.

Pour rehausser la clôture : parce qu’elle est trop basse, ou que votre entier sent l’entier ou la jument du champ voisin en passant la tête au-dessus de votre clôture, percez le haut des piquets et embrochez dans le trou un tronçon de piquet fibre de verre avec un isolateur #8bl).

LES LICES EN BOIS

lices en boislices en bois bien protégées par du ruban.

 

Les chevaux les rongent et s’y frottent l’été, déclouant les planches ! Pour éviter cela, doublez-les d’un ruban électrifié.

 

 

 

LES LICES EN PLASTIQUE

Le cheval vient s’y frotter, et il peut développer plus de 200 kg de poussée latérale.

Aussi cette clôture qui demande à être pimpante est très démoralisante. En général, on la protège par 1 ou 2 rangs de ruban.

Print Friendly, PDF & Email